Quel est le montant maximum de déficit foncier que l’on peut déduire par année fiscale ?

investir de manière responsable
Vente à réméré : principe et fonctionnement
juin 7, 2024

Quel est le montant maximum de déficit foncier que l’on peut déduire par année fiscale ?

le montant maximum de déficit foncier que l'on peut déduire par année fiscale

le montant maximum de déficit foncier que l'on peut déduire par année fiscale

En raison de la crise, de nombreux logements achetés pendant le boom immobilier ont dû être vendus par la suite. Mais si je vends mon appartement à perte, quel est l’impact sur ma déclaration d’impôt sur le revenu ?

Vente d’un appartement à perte : à quoi faut-il s’attendre ?

Il y a quelques années, la possibilité d’acheter un nouveau logement était à portée de main. Lorsque l’effondrement économique a frappé, beaucoup de ces propriétaires n’avaient plus les moyens de payer ou d’entretenir leur logement, si bien qu’ils ont choisi, avant la saisie, de le vendre à un prix inférieur à celui auquel ils l’avaient acheté. Logiquement, cette option de vendre le bien à un prix inférieur à celui qu’il avait coûté à l’origine n’était pas dans les plans des propriétaires, car ce que tout le monde attendait, c’était de faire un investissement sûr et de le récupérer à l’avenir en cas de vente, voire de gagner un peu d’argent grâce à la vente. Dans cette situation, il importe d’envisager les conséquences d’une perte ou d’un risque de tout perdre. Cela signifie que la maison peut être vendue moins cher et que la différence sera perdue, mais qu’à l’autre extrême, la maison peut être saisie, une option qui peut laisser le propriétaire sans maison et sans argent du tout.

Il s’agit donc de savoir quand vendre et à quel prix pour ne pas se retrouver dans une situation extrême. S’il n’y a pas de plus-value sur la vente d’un bien, elle n’est pas payée. Dans d’autres cas, si le propriétaire bailleur est en situation de déficit foncier, il doit savoir que le montant maximum de déficit foncier que l’on peut déduire par année fiscale s’élève à 10 700 euros. Dans la mesure où ce seuil est dépassé, il peut reporter l’excédent durant six ans pour une imputation sur le revenu global. D’ailleurs, le propriétaire peut, pour investir en déficit foncier, solliciter l’accompagnement d’experts à l’image de Gridky.

Vente à perte : l’impact sur ma déclaration d’impôt sur le revenu

Si vous vendez votre appartement à perte, vous ne devrez pas payer plus d’impôts, car on considère qu’il y a eu une moins-value et que vous ne devez pas payer d’impôts. Ce dernier fait n’exonère pas de la responsabilité de ne pas déclarer cette perte. Elle doit être prise en compte et peut être compensée par les gains des 4 années suivantes. Il convient de savoir que, comme le fisc ne connaît pas ces pertes, elles ne seront pas incluses dans le projet de déclaration fiscale. Il faudra le faire à l’aide du programme Renta WEB, ce qui peut être un peu compliqué si l’on n’est pas très expérimenté dans ce domaine. Pour résoudre ce problème et remplir correctement la déclaration de revenus, vous devrez payer un conseiller ou prendre rendez-vous avec le bureau des impôts.

Une fois que vous avez reçu l’argent de cette vente à perte, quelle est la chose la plus conseillée à faire ? Sans aucun doute, et c’est l’option la plus évidente, l’utiliser pour rembourser les dettes en cours et investir le reste pour générer des bénéfices.   Si vous en arrivez à vendre l’appartement à perte et à résoudre la question de l’impact sur ma déclaration d’impôts, il se peut que vous traversiez un moment assez critique. Cette solution implique de renoncer à la propriété, et en même temps, de perdre de l’argent, mais il faut être conscient des alternatives qui existent et choisir la plus appropriée à tout moment. Dans le cas contraire, c’est-à-dire si vous envisagez d’acheter un nouveau logement, souscrivez une assurance habitation pour faire face aux nombreux imprévus qui surviennent au quotidien.