Cap assurances
Pourquoi faire appel à Cap Assurances ?
janvier 6, 2020
le montant maximum de déficit foncier que l'on peut déduire par année fiscale
Quel est le montant maximum de déficit foncier que l’on peut déduire par année fiscale ?
juillet 4, 2024

Vente à réméré : principe et fonctionnement

investir de manière responsable

investir de manière responsable

Vous faites face à des problèmes financiers ? La solution à vos problèmes peut être la vente à réméré. Cette option est néanmoins réservée aux propriétaires d’un bien immobilier ou d’une voiture, mais comment fonctionne-t-elle et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Découverte de la vente à réméré

La vente à réméré est une technique de vente chaque jour plus répandue depuis une dizaine d’années. Elle permet aux personnes qui n’ont pas accès au crédit classique de sortir d’une impasse financière : endettement, fichage bancaire, difficultés de trésorerie ? C’est une solution très intéressante qui permet d’éviter une saisie judiciaire et une vente aux enchères. La vente à réméré s’adresse particulièrement aux propriétaires de biens immobiliers.

Cela dit, la vente à réméré de voitures s’est également développée récemment. C’est une excellente alternative aux microcrédits et aux prêts automobiles. L’avantage ? Ils peuvent obtenir des liquidités dans les plus brefs délais. La vente offre au vendeur la possibilité de racheter son bien avant l’échéance. Dans le cas de la vente d’une maison, le vendeur a le droit d’occuper le bien en échange d’un titre d’occupation dont le montant est librement fixé par les deux parties.

Il s’agit d’une excellente occasion d’investir de manière responsable. En effet, vous contribuez à éviter la saisie d’un bien immobilier et sa vente aux enchères. Du reste, le vendeur pourra payer ses créanciers et essayer de retrouver sa stabilité financière. De cette manière, il pourra enlever son fichage à la Banque de France ou lever son interdiction bancaire. Pour l’investisseur, cette vente lui permet d’acquérir un bien immobilier avec une décote de 20 à 30 %. Et si le vendeur n’arrive pas à réunir la somme nécessaire, le premier peut en devenir le propriétaire !

Dans tous les cas, l’aide d’un professionnel comme Immosafe s’avère très précieuse. Il offre également à ses clients l’assistance d’experts qui œuvrent dans un cadre juridique rigoureux. Cela permet alors de sécuriser davantage l’opération. Rendez-vous au siège de l’entreprise au Chemin du Pradas, 31410 Mauzac si vous souhaitez faire un investissement responsable.

Déroule de ce genre de vente

A priori, il faut faire appel à un professionnel pour évaluer le bien. En moyenne, le prix de vente se situe à 60 % de la valeur réelle du bien, cela n’avantage pas le vendeur. S’il ne parvient pas à réunir l’argent nécessaire pour acheter son bien, il perdra beaucoup d’argent. Nous passons alors à la recherche d’un investisseur. Le contrat de vente à réméré doit être rédigé devant le notaire en présence de l’acheteur et les frais de notaire sont à la charge de l’acheteur.

Dans tous les cas, les conditions de vente et d’achat sont fixées à l’avance. La somme obtenue est versée au notaire qui, à son tour, paie les créanciers et garde le reste comme dépôt de garantie. L’ancien propriétaire peut alors racheter son bien sans attendre l’échéance prévue dans le contrat lorsque sa situation financière est stabilisée. En revanche, si le délai est écoulé (dans la limite de 5 ans), l’investisseur devient définitivement propriétaire de son bien.

Quelles précautions prendre ?

Le réméré est une sorte de prêt sans enquête de crédit. Facile à obtenir, il permet de pallier rapidement un besoin urgent d’argent. Néanmoins, si vous souhaitez continuer à occuper un bien vendu à réméré, vérifiez le montant du titre d’occupation. En effet, l’investisseur peut déterminer librement son prix. Ne vous laissez pas abuser, négociez !

La durée du réméré doit être clairement indiquée dans l’acte de vente et varier de 6 mois à 5 ans. Si vous avez omis ce détail, l’acheteur peut prendre possession du bien et le vendre au bout de 6 mois s’il n’a pas été payé. Enfin, si vous exercez votre droit de rachat avant la date limite, vous devrez verser une indemnité à l’investisseur. Veillez néanmoins à ce que le montant exigé ne soit pas trop élevé.